gaëlle wagner

— orléans, france —




Gaëlle Wagner trouve son identité artistique dans la peinture abstraite. 

Elle laisse la place à la nature d'un flux, d'un mouvement ou d'une pulsion plutôt qu'à la représentation du monde réel. 

"Ma peinture n'impose pas une manière de regarder."

Le travail de Wagner s’articule autour d’une recherche sur la couleur, sur la dynamique de la lumière dans la construction picturale, et s’oriente résolument vers un expressionnisme abstrait. C’est avant tout le geste impulsif, non systématiquement intellectualisé, qui la guide vers la toile, à travers une explosion vibrante de couleurs. 


Mêlant technicité et liberté, son travail est un lieu où se confrontent préméditation et improvisation, temps et espace, support et geste.

"Les sens prêtés à ma peinture se font et se défont, je souhaite qu'elle soit l'instant d'un questionnement et d'une méditation."

La peinture de Wagner ne trouve pas uniquement son équilibre dans le hasard et la spontanéité mais bien dans une réflexion sur la maîtrise des formes et des couleurs.

Ses tableaux sont pour la plupart de grands formats, et mêlent diverses techniques (peinture, bombe aérosol, collages, dessin au feutre au stylo ou au Posca) et supports (médium, béton, polystyrène, Canson). Elle réalise des séries de peintures sur bois, sur polystyrène ou sur béton en cohérence et en résonance entre elles. 

- - -

Gaëlle Wagner naît en 1984 dans un quartier populaire de la banlieue strasbourgeoise. Inspirée par les milieux urbains qui l’entourent, elle a développé très tôt une passion pour la peinture et la photographie.

Authentique autodidacte, c'est dès l'adolescence puis aux cours du soir des Arts Décoratifs de Strasbourg et à l’ESAD d’Orléans, qu’elle a poursuivi sa démarche créative.

Installée à Orléans depuis 2011, Gaëlle Wagner s'est résolument orientée vers une peinture rythmée par la force des couleurs.

Elle a déjà réalisé plusieurs expositions à Strasbourg, à la Galerie 9 de Nancy, à la Galerie du Ministère de l'Économie et des finances à Paris, ainsi que dans la Région Centre Val de Loire, notamment à la Galerie du château de Saran, plus récemment en 2019 à  XUL, "foire d'empoigne" de l'art contemporain au 108 rue de Bourgogne, et en 2020 à la Galerie de l'Hôtel de Ville de Blois.

Fascinée par les artistes de renommée internationale tels que Sam Francis, Joan Mitchell ou Jonone, Wagner puise son inspiration dans leur énergie créatrice, oscillant entre liberté totale et contrôle.

Travaillant essentiellement à plat à même le sol, l'artiste mêle dégradés  de couleurs au spray ou au rouleau et projections de peinture inlassablement semés sur de la toile. 

Suite à sa performance, la peinture révèle alors son intensité quand cette dernière quitte le sol pour prendre son sens et sa dimension en position verticale, laissant alors apercevoir ses contrastes, ses matières et la dynamique des mouvements peints.

La peinture de Wagner la représente telle qu'elle est, franche, directe, passionnée et obstinée, au service de la vie. 

Unissant force et précision, par l'emploi de teintes harmonieuses, cette jeune artiste se met au service de la recherche de l'harmonie picturale. 

M.H.







//////////////////////


Gaëlle Wagner finds her artistic identity in abstract painting. 

She prefers to leave room for the nature of a flow, movement or impulse rather than the representation of the real world. 

"My painting does not impose a way of looking."

Wagner's work is based on a research on colour, on the dynamics of light in pictorial construction, and is resolutely oriented towards abstract expressionism. It is above all the impulsive, not systematically intellectualized gesture that guides her towards the canvas, through a vibrant explosion of colours. 

Combining technicality and freedom, her work is a place where premeditation and improvisation, time and space, support and gesture are confronted.

"The senses attributed to my painting are made and undone, I wish it to be the moment of questioning and meditation."

Wagner's painting finds its balance not only in chance and spontaneity but also in a reflection on the mastery of shapes and colours.

Her paintings are mostly large formats, and combine various techniques (painting, spray can, collages, felt pen or Posca drawing) and media (wood, concrete, polystyrene, canson). She creates series of paintings on wood, polystyrene or concrete in coherence and resonance with each other. 

Gaëlle Wagner was born in 1984 in a working-class district in the suburbs of Strasbourg. Inspired by the urban environments around her, she developed a passion for painting and photography at an early age.

Authentic self-taught, it is since adolescence and then at the evening classes of the Decorative Arts of Strasbourg and at the ESAD of Orléans, that she has continued her creative process.

Living in Orléans since 2011, Gaëlle Wagner has oriented herself towards painting that is punctuated by the power of colour.

She has already held several exhibitions in Strasbourg, at Gallery 9 in Nancy, at the Gallery of the Ministry of Economy and Finance in Paris, as well as in the Centre Val de Loire Region, notably at the Gallery of the Château de Saran, and more recently in 2019 at XUL, a contemporary art fair at 108 rue de Bourgogne - Orléans, and in 2020 at the "Galerie de l'Hôtel de Ville" de Blois.

Fascinated by internationally renowned artists such as Sam Francis, Joan Mitchell or Jonone, Wagner draws her inspiration from their creative energy, oscillating between total freedom and control.

Working essentially flat on the ground, the artist mixes colour gradients with spray or roller and paint projections tirelessly sown on canvas. 

Following her performance, the painting then reveals its intensity when she leaves the ground to take on its meaning and dimension in a vertical position, allowing us to see her contrasts, her materials and the dynamics of the painted movements.

Wagner's painting represents her as she is, frank, direct, passionate and obstinate, in the service of life. 

Combining strength and precision, through the use of harmonious colours, this young artist puts herself at the service of the search for pictorial harmony. 

M.H.